"War of Man" Neïl Young

Publié le par arbrenchemin.over-blog.com

Les petites créatures courant à travers froid
Retour au nid, tout comme aux jours d'autrefois
Là, dans la sécurité des armes d'une mère
La chaleur des âges, loin de nuire à nouveau.

Les oreilles entendant le feu de la bataille
Le guerrier fatigué vise un peu plus haut
Le faucon noir ou le petit moineau
La lumière de guérison ou le flash du canon.

PERSONNE NE GAGNE
C'EST UNE GUERRE DE L'HOMME,
PERSONNE NE GAGNE
C'EST UNE GUERRE DE L'HOMME.

 

 


 

 


 


La crinière argenté flottant dans le vent
Tombant à travers les planètes la course recommençant
Personne ne sait où ils sont en train de courrir
Mais toute la générosité vient d'entre les deux

 

Dehors sur le delta, à l'endroit des piètinements des sabots

 Le papa court sur le sol gelé
Ne sentant pas le poison comme il le suit
Ne voyant pas le gaz et les machines, c'est une guerre de l'homme.

PERSONNE NE GAGNE
C'EST UNE GUERRE DE L'HOMME,
PERSONNE NE GAGNE
C'EST UNE GUERRE DE L'HOMME.


Les fenêtres ouvertes et la petite fille rêve
Le ciel est son terrain de jeu comme elle monte sur son cheval
A travers ciel de l'autre face
Sur les ailes de la magie la petite fille chemine

Les bébés de ses créatures courant à travers froid
Retour au nid, tout comme aux jours d'autrefois
Là, dans la sécurité des armes d'une mère
La chaleur des âges, loin de nuire à nouveau.

PERSONNE NE GAGNE
C'EST UNE GUERRE DE L'HOMME,
PERSONNE NE GAGNE
C'EST UNE GUERRE DE L'HOMME.
 

 

 

 

Publié dans musique

Commenter cet article