"Se Voir Tel que l'on est" Dalaï Lama

Publié le par arbrenchemin.over-blog.com

Si vs voulez approfondir encore plus je vous invite à lire cet extrait et à lire le livre du Dalaï Lama "Se Voir tel que l'on est"

 

 

Chacun le sait
Le reflet d'un visage
Dans le miroir
N'est pas un vrai visage,
Ainsi l'idée du "moi" existe
Lié à l'esprit et au corps,
Or, comme le reflet du visage,
Le "moi" n'existe pas selon sa nature " Nagarjuna


Etape 1: Déterminer la cible.

1. Imaginez une personne qui vous accuse pour une chose que vous n'avez pas commise. Elle vous pointe du doigt en disant; " Vous êtes une calamité!"

2. Observez votre réaction. Comment le "moi" s'inscrit dans le mental?

3. Comment l'appréhendez vous?

4. Remarquez l'apparence de ce moi autonome, instauré de lui même, fondé selon sa propre nature.

1. Rappelez vous les moments où vous êtes agacé parce que vous n'arrivez pas à vous souvenir de quelque chose.

2.Remémorez-vous vos sentiments. Comment le "moi" s'inscrit dans le mental à ce moment précis?

3.Comment l'appréhendez vous?

4.Remarquez l'apparence de ce moi autonome, instauré de lui même, fondé selon sa propre nature.

1. Rappelez vous où vous étiez irritez contre votre corps ou un de ses éléments. Vos cheveux par exemple.

2. Observez votre contrariété. Comment le "moi" s'inscrit-il dans le mental à un moment précis?

3.Comment l'appréhendez vous?

4.Remarquez l'apparence de ce "moi" autonome, instauré de lui même, fondé selon sa propre nature.

1.Rappelez vous un circonstance où vous avez mal agit. Vous avez pensé: "J'ai vraiment semé la pagaille"

2. Analysez vos sentiments, comment le moi s'inscrit dans le mental à ce moment précis?

3. Comment l'appréhendez vous?

4. Remarquez l'apparence de ce moi autonome instauré de lui même, fondé selon sa propre nature.


1. Rappelez vous aussi une circonstance où vous avez accompli quelque chose de merveilleux, et en avez retiré une grande fierté.

2.. Evaluez vos sentiments, comment le moi s'inscrit dans le mental à ce moment précis?

3. Comment l'appréhendez vous?

4. Remarquez l'apparence de ce moi autonome instauré de lui même, fondé selon sa propre nature.

1. Rappelez vous un événement merveilleux que vous avez adoré.

2.. Observez vos sentiments, comment le moi s'inscrit dans le mental à ce moment précis?

3. Comment l'appréhendez vous?

4. Remarquez l'apparence de ce moi autonome instauré de lui même, fondé selon sa propre nature.

Etape2: Détermination d'un contexte logique

Si le moi existe intrinsèquement (par sa propre nature), il n'existe qu'un avec l'esprit où le corps ou au contraire, il est différent de l'esprit et du corps.

1. Analysez si le "moi", autonome et intrinsèque dans le contexte de l'entité corps-esprit, peut exister autrement qu'en étant une partie, ou en étant séparé du corps et de l'esprit.

2. Prenez d'aures types de phénomènes: une table et une chaise ou une maison et une montagne. Observez-les pour pour discerner s'ils peuvent être classés sous une forme tierce. Finalment, ils appartiennent à la même catégorie ou ils sont différents.

3. Décidez si le "moi" qui existe intrinsèquement selon son apparence ne fait qu'un avec le corps et l'esprit, ou s'il en est séparé.

Etape3: Analysez l'unicité

Réfléchissez aux conséquences si le "moi" est comme il s'inscrit dans notre mental, autonome et intrinsèquement différent de l'entité corps-esprit:

1. Si le "moi" et l'entité corps-esprit forment une unicité parfaite,

2.Alors revendiquer un "moi" ne rime à rien.

3. Penser à "mon corps" ou "ma tête" ou "mon esprit" est impossible.

4.A la disparition du corps et d el'esprit, le soi n'existera plus

5.L'esprit et le corps étant pluriels, les natures ou les soi de la personne seraient aussi pluriels.

6.Si le moi est un, l'esprit et le corps forment aussi une unicité.

etc... (voir le livre)

Etape4: Analysez la différence:

Réfléchissez aux conséquences si le "moi" est comme il s'inscrit dans notre mental, autonome et intrinsèquement différent de l'entité corps-esprit:

1. Si le "moi" et l'entité corps-esprit sont complètement distincts,

2. Alors le moi doit persister après la disparition de l'esprit et du corps.

3. Le "moi" n'a pas le pouvoir d'être engendré, de se prolonger et de se désintégrer, ce qui est absurde.

4.Le "moi" est alors une illusion ou un phénomène permanent, ce qui est encore absurde.

5. Le "moi" ne possède donc aucune caractéristique physique ou mentale, ce qui est également absurde. 9782259205023-copie-1

Commenter cet article